Spacemaker, une intelligence artificielle flexible au service de l’architecture augmentée promue par le groupe Patriarche

Patriarche est une organisation unique et pluridisciplinaire tournée vers l’innovation qui réunit une pluralité de métiers couvrant l’ensemble des étapes de programmation /préfiguration, de conception, de construction, d'exploitation et de maintenance d'un projet.

La nécessité d’être à la pointe de l’innovation demande à Patriarche d’être en alerte constante sur l’évolution des technologies tout en étant capable de tirer le meilleur de la conjugaison d’outils mis en œuvre au sein de l’agence

En tant que premier utilisateur de Spacemaker, le pôle « préfiguration » apporte une manne d’informations capitales et évolutives à toute une série d’étapes de conception.

Intuitif et facile à appréhender, Spacemaker a convaincu les différents métiers au sein de l’agence Patriarche grâce à son accessibilité, sa stabilité et sa capacité à délivrer des données capacitaires totalement réalistes, dans un timing réduit.

Spacemaker permet le développement de solutions itératives en un temps record qui réinvente  la façon dont Patriarche conçoit ses projets

Offrant de nouvelles perspectives pour revisiter les projets, Spacemaker est devenu un véritable game-changer dans la manière d’aborder les études de faisabilités.

Patriarche, une organisation pluridisciplinaire qui (c)ouvre les champs du possible

En tant que groupe d’architecture pluridisciplinaire tourné vers l’innovation, Patriarche défend l’idée d’une architecture augmentée, associant les connaissances et les compétences de disciplines connexes à l’architecture tout en tirant parti de l’intelligence collective propre à son écosystème. Pour offrir à ses clients une expérience centrée sur leurs usages et leurs besoins, Patriarche propose un modèle unique intégrant toutes les ressources nécessaires à la construction, la promotion, l’exploitation et l’animation de projets intelligents, conscients, responsables et ancrés dans le temps long.

Présent à l’international (France, Suisse et Canada), le groupe compte près de 400 collaborateurs et englobe 9 agences ainsi que plusieurs filiales interdisciplinaires. Grâce à une telle pluralité d’expertises métiers, le groupe mène ses projets en autonomie ou au travers de collaborations internationales. Une expertise qui requiert des outils spécifiques et une organisation propre pour veiller à ce que les demandes et interactions des pôles, des filiales et des clients soient les plus fluides possibles.

Le bureau de Patriarche à Montréal. Photographie : Stéphane Groleau


Des usages, attentes et contraintes qui bouleversent les méthodes de travail

Les usages évoluant avec la société, les espaces entremêlent plus de fonctions urbaines et d’activités diversifiées; on voit ainsi de plus en plus de logements, bureaux, commerces, et activités industrielles cohabiter sur un même site.. Avec des contraintes urbanistiques et technologiques plus imbriquées qu’elles ne l’étaient auparavant, l’architecture doit être plus composite et évolutive.

Véritable outil d’aide à la décision, la modélisation 3D enrichie de données est devenue incontournable dans les études d’urbanisme et d’architecture. D’autant plus que les analyses de la qualité de vie des bâtiments, aident aujourd’hui à prendre de meilleures décisions. La mise en œuvre de nouvelles technologies devient donc un atout concurrentiel et un facteur de développement pour toute agence.

“La transformation numérique est au cœur de tous les secteurs d’activité. L’immobilier, comme le monde du bâtiment, sont évidemment concernés. D’une part, parce que les méthodes et les outils évoluent (BIM, 3D, AR et VR permis par la puissance de calcul des machines et les nouvelles technologies); d’autre part, parce que nos usages et modes de travail se transforment. Conscients de ces transformations, nous intégrons de plus en plus tôt et de manière diversifiée les outils digitaux dans notre méthode de conception ; et ce, aucunement dans une logique de concurrence ou de « remplacement », mais plutôt comme une opportunité de tirer parti de l’intelligence collective et de notre capacité à intégrer de plus en plus de critères dans la réponse urbaine ou architecturale proposée. Notre démarche vise tout simplement à répondre au mieux aux enjeux croisés de la transition environnementale, du vivre ensemble, du bien-être collectif et des modèles économiques plus vertueux, en promouvant une pratique renouvelée de l’architecture que nous décrivons comme ‘augmentée,’” explique Thibault Nugue, partner au sein du groupe Patriarche.

“Dans une recherche d’innovation et d’optimisation des usages d’un bâtiment, et ce, quelle que soit sa vocation (tertiaire, industriel, habitation, santé ...),nous élaborons nos projets de manière ouverte et partenariale, en utilisant des solutions numériques - et leurs équipes dédiées – capables d’accélérer, d’enrichir ou de re-questionner le processus d’élaboration. L’usage et le développement d’outils de collecte et de traitement de données ad-hoc développés en interne par notre filiale digitale Patriarche UX, ou des méthodes augmentées de projection spatiale et de dessin (BIM, IA...) grâce aux outils proposés par nos partenaires, sont autant de processus interconnectés inscrits dans la stratégie de digitalisation et d’innovation du groupe,” ajoute Thibault Nugue.

Utiliser la puissance combinée du digital et de la data pour développer des solutions adaptées aux nouveaux usages

Chez Patriarche, la fonction transverse du BIM Manager assurée par Michaël Fauchet, architecte de formation, a plusieurs vocations.Tout d’abord, l’accompagnement dans la bonne application du BIM management dans les projets (conventions, chartes BIM, pré synthèses, mise en place de GED, relation avec les partenaires Clients, BE, entreprises, …), la formation,  mais aussi le support des équipes au quotidien.

En parallèle, le BIM Manager assure une veille technologique visant à identifier les outils numériques adaptés à l’ensemble des métiers de l’organisation afin de faire évoluer les processus, les workflows, les méthodes d’échanges. En repérant les solutions susceptibles de s’interconnecter le mieux à la chaîne architecturale, le BIM Manager participe à l’évaluation de leur intérêt, aide au déploiement et accompagne leur mise en œuvre au sein des équipes projet.



“Le groupe essaie d’évoluer constamment vers de nouveaux outils. Après avoir utilisé Allplan, nous sommes passés à Revit pour ce qui concerne nos métiers de l’architecture, la structure et les fluides. Plus ouvert aux autres logiciels mais aussi aux API, Revit, de par son écosystème, permet de mieux gérer les échanges. L’enjeu est de faire communiquer cet univers logiciel au vu de la temporalité des projets qui peuvent parfois susciter des embouteillages. Dans la même logique, Spacemaker est apparu comme une évidence dans notre stratégie car il permet l’intégration et la centralisation de l’information dès les phases amont des projets," explique Michaël Fauchet, BIM Manager pour l’agence Patriarche.


Répondant aux problématiques métier actuelles et aux évolutions des projets, les fonctionnalités de Spacemaker ont rapidement convaincu le BIM Manager et plus largement les équipes de Patriarche. La possibilité de produire des données en phase de préfiguration puis de les faire facilement évoluer, s’est avérée décisive dans l’adoption de Spacemaker.

Etienne Guyot (G) et Michaël Fauchet (D)
Le pôle préfiguration, première marche d’un projet deconstruction

Constitué d’une dizaine de collaborateurs de profils variés (urbanistes, paysagistes, architecte, consultant programmistes), l’équipe préfiguration à laquelle appartient Etienne Guyot, urbaniste OPQU et ingénieur, intervient en amont de la programmation urbaine et architecturale, sur la mise en place de stratégie immobilière et sur des études de faisabilité. L’équipe opère sur de nombreux sujets auprès de filiales de l’agence, de collectivités, d’opérateurs industriels ou de promoteurs immobiliers en jouant un rôle de conseil à plusieurs niveaux.

À la fois, sur le champ urbanistique avec l‘élaboration de Master Plans globaux de quartiers apportant des réponses sur l’implantation de bâtiment, le parti-pris paysagé et la programmation de l’espace mais également en réalisant des Schémas Directeurs Immobilier (SDI)..Ainsi, l’équipe s’est forgée une approche pragmatique et décloisonnée de la programmation, en articulant enjeux spatiaux, pratiques et usages.

L'utilisation de logiciels d'architecture traditionnels tels que Revit, AutoCAD, Allplan ou SketchUp pour les études de capacité peut prendre énormément de temps, car ils n'ont pas été conçus dans cette optique. Aujourd’hui, dès la première demande d’un client, les données liées à l’expression du besoin et au site en lui-même, permettent de livrer des études de capacité réalistes au point de vue métrage. En générant ces données et en les rendant disponibles pour les étapes ultérieures, Spacemaker se révèle un moyen puissant pourdégrossir les étapes de départ et fournir un gain de temps sans précédent.


Patriarche - Siège social_©Patriarche_low
Spacemaker offre une modularité en un temps record

Une prise en main facile et intuitive

La proposition d’intégrer un logiciel avec une IA offrant un gain de temps, a connu un accueil très favorable du pôle préfiguration. Bien que Spacemaker ait fait l’objet d’une présentation (par l’éditeur), ce sont la simplicité d’usage et l’ergonomie du logiciel qui ont convaincu. Au fur et à mesure, l’équipe a découvert par elle-même les possibilités offertes par l’outil. Aussi,sa capacité à interopérerr avec d’autres logiciels (grâce à la compatibilité des données) enrichit ainsi tout le processus.

Un gain de temps qui bouscule la façon de travailler

L’efficacité et la précision des données délivrées par Spacemaker sont appréciées car des tâches qui prenaient parfois plusieurs jours sur des logiciels traditionnels, peuvent désormais être effectués en quelques heures (2 jours avec une méthode traditionnelle vs 1h30 avec Spacemaker), avec à l’issue, une mise en forme et des images facilement réutilisables sur d’autres logiciels (tels qu’InDesign par exemple).

Un outil en ligne accessible de partout et totalement stable

Requérant un simple login utilisateur, la plateforme a pu être rapidement déployée au sein des équipes.t. Ce logiciel offre aussi la possibilité d’être utilisé de partout : pendant un rendez-vous client ou durant un trajet en TGV, par exemple. L’enregistrement de toute action évite la perte de données. Au final, une sérénité et un gain de temps appréciépar les collaborateurs.

“Grâce à son interface en ligne, la visualisation des projets de tout utilisateur est possible ce qui facilite la communication des études de faisabilité. Ce logiciel offre une traçabilité numérique extrêmement précise et restitue l’intégralité des modifications en historique," explique Etienne Guyot, responsable du pôle préfiguration de l’agence Patriarche et ajoute : “C’est un logiciel très intuitif, fluide et facile à utiliser qui donne des résultats rapides et visuels. Spacemaker répond au besoin et apporte de la satisfaction à celui qui l’utilise. On a tendance à l’utiliser avec plaisir car l’ergonomie et la puissance de calcul sont hyper fluides.”


La solution ultime pour challenger des études d’avant-projet

Tout en tenant compte des différentes fonctions urbaines, les données capacitaires permettent d’y voir clair dans les surfaces constructibles et démontrent aussi les raisons pour lesquelles il vaut mieux renoncer à certaines options n’allant pas dans le sens de l’histoire du projet.

Etienne Guyot ajoute: “Quand on présente un projet, que ce soit au client, à des professionnels ou à la population, il est fondamental de rappeler l’histoire pour mieux valoriser certains choix car parfois les décisions ne sont pas forcément motivées pour des raisons capacitaires. En retraçant l’histoire, Spacemaker facilite l’écriture du récit et l’argumentation de certains choix urbanistiques.”



La fonction Design propose ainsi une approche itérative simplifiée qui amène l’équipe à analyser et comparer en temps réel des projets selon diverses hypothèses. Quant à la fonction Explore, elle offre la possibilité de générer automatiquement des solutions de plans masses en 3D (une dizaine voire une centaine en fonction de la taille du site). Quelques paramètres seulement sont renseignés en entrée puis l’urbaniste peut choisir dans les propositions générées par l'algorithme. Ainsi, l’urbaniste assure la lecture, la réinterprétation et les modifications des projets ou d’une partie du projet. ‍

Spacemaker à l’avant-garde d’une approche environnementale de l’urbanisme

Encore peu utilisées dans la phase de test , l’approche bio-climatique des plans masse en fonction des vues, de l’acoustique, du vent, ou de l’ensoleillement, sont des outils auxquelles le pôle préfiguration croit vraiment car elles permettent d’avoir une approche environnementale de l’urbanisme. Etienne Guyot est notamment convaincu que cette approche sera davantage incluse en amont des projets de demain et voit l’union entre Patriarche et Spacemaker comme un mariage de raison car les deux structures partagent une philosophie commune en termes d’innovation et d’approche de la ville.

 

Image principale : Etienne Guyot et Michaël Fauchet font un zoom sur un projet Spacemaker sur grand écran.

Toutes les images viennent de Patriarche.


Try out Spacemaker with our 30-day free trial!

Discover how Spacemaker can empower you to make confident, data-driven, decisions.

Register now